Biobanque

Les échantillons recueillis lors des visites aux Sites de collecte de données de l’ÉLCV sont analysés et entreposés dans un seul et même endroit : la Biobanque de l’ÉLCV. Celle-ci est située au McMaster Innovation Park, à Hamilton, en Ontario. Cynthia Balion, l’une des co-chercheurs de l’ÉLCV et professeure agrégée à l’Université McMaster, est directrice de ce centre. 
 
La Biobanque est munie de 31 cryocongélateurs servant à entreposer jusqu’à 5 millions d’échantillons biologiques (sang et urine) tout au long de l’étude. Ces congélateurs sont réglés à une température contrôlée (-190 °C) pour conserver l’intégrité des échantillons. La Biobanque est également dotée d’un système d’entreposage d’ADN à température ambiante, dans lequel du sang séché sur du papier filtre est entreposé sur des plaques à cuvettes multiples. Des dispositifs de stockage à l’azote dont la température est contrôlée, appelés cryoshippers, sont envoyés aux Sites de collecte de données de l’ensemble du Canada chaque semaine pour assurer le rapatriement des échantillons biologiques à la Biobanque.
 
Le laboratoire d’analyse d’échantillons biologiques est muni d’un système robotisé à haut rendement, d’un cytomètre en flux et d’autres équipements appropriés pour l’analyse biochimique et cellulaire. Ces tests aideront à identifier et permettront d’étudier les marqueurs biologiques liés au vieillissement et à certaines conditions, telles que le déclin cognitif et la fragilité.