Centre de génétique et d’épigénétique

Les études épigénétiques de l’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ÉLCV) arrivent à point; en effet, l’ÉLCV sera la première étude mondiale à mesurer prospectivement l’évolution des marqueurs épigénétiques dans une vaste cohorte de sujets pour lesquels il sera dorénavant possible d’obtenir des mesures de nature sanitaire, sociale et environnementale. Les importantes répercussions de l’épigénétique sur la santé et la maladie chez l’humain sont maintenant largement reconnues, même s’il s’agit d’une sphère de recherche relativement nouvelle et essentiellement axée, jusqu’à tout récemment, sur la lutte contre le cancer.

Cette discipline est l’un des points de mire des plusieurs consortiums scientifiques, dont les NIH aux États-Unis (http://nihroadmap.nih.gov/epigenomics/) et et le consortium canadien de recherche en épigénétique, environnement et santé (CCREES) des IRSC. Toutefois, plusieurs de ces consortiums s’intéressent principalement aux systèmes cellulaires et aux tissus cancéreux, alors que les efforts visant à mener des recherches épigénomiques de la population sont moins représentés. L’ÉLCV a l’occasion unique de combler cette lacune en établissant un cadre de référence général pour les variations de la méthylation de l’ADN humain dans le contexte du vieillissement et en examinant particulièrement ses rapports aux environnements et son incidence sur la santé.

Le Centre de génétique et d’épigénétique de l’ÉLCV, constitué sous la direction du Dr Michael Kobor, est établi à Vancouver au Centre for Molecular Medicine and Therapeutics du Child and Family Research Institute, en lien étroit avec le Brain Research Centre de l’Université de la Colombie-Britannique, tirant profit des synergies de l’expertise que l’on retrouve dans ces deux établissements. Le Centre de génétique et d’épigénétique favorisera la formulation d’hypothèses grâce à des techniques novatrices sans biais pour mesurer l’épigénome chez divers sous-ensembles de sujets de l’ÉLCV sur une période prolongée. L’horloge épigénétique sera mesurée chez plusieurs sujets participant à l’ÉLCV et des hypothèses spécifiques seront testées grâce à des études génomiques des sous-ensembles de participants. 

Chercheur principal du site
Dr Michael S. Kobor

Personne contact
Dr Michael Kobor

Coordonnées
Courriel : msk@cmmt.ubc.ca
Téléphone : (604) 875-3803